Bienvenue/Willkommen!

Vous trouverez sur ce site des informations sur les écrevisses en Suisse.

Hier finden Sie Informationen zum Thema Flusskrebse in der Schweiz.
Deutsche Version

Sono disponibili gli opuscoli informativi sui temi quali la peste dei gamberi, l’allevamento dei gamberi negli acquari e sulle misure di prevenzione e barriere di protezione.
Opuscoli informativi



Actualités

Forum international de l'écrevisse à Langnau am Albis (ZH)


15.03.2022

Flusskrebsseminar 2018

Le forum flusskrebse est une association active au niveau international qui se concentre sur les pays germanophones et organise tous les deux ans un symposium sur le thème de l'écrevisse. Les conférences, complétées par des excursions et une soirée sociale, garantissent un événement divers.

2022 l'événement aura lieu en Suisse avec l'«IG dä Neu Fischer» et le «Service Coordination d'Écrevisses Suisses» (SCES).

Cette année, une conférence en ligne aura lieu le vendredi 24 septembre 2021, de 15h00 à 17h00, avec de courtes présentations sur des projets en cours.

L'événement se déroulera entièrement en allemand !

Les informations les plus récentes sont disponibles à l'adresse suivante (en allemand):
www.forum-flusskrebse.org



23ème Conférence internationale de «l’Association internationale d’astacologie» à Hluboká nad Vltavou (CZ)


15.03.2022

forum flusskrebse

En raison de la pandémie COVID 19, la conférence n'aura pas lieu avant le 20-26 juin 2022.

Les scientifiques spécialistes des écrevisses du monde entier se rencontreront en République tchèque à l’occasion de la conférence de l’Association internationale d’astacologie (IAA). Des présentations sur des sujets tels que la reproduction, le contrôle, la protection des espèces et la biologie nous attendent.

Le programme sera complété par diverses excursions et permettra un vif échange d’idées avec des experts venus du monde entier.

Informations complémentaires et inscription




Nouvelle formation captures des animaux sauvages


03.09.2021

Une nouvelle offre de la « Société Suisse de Biologie de la Faune » (SSBF) permet aux biologistes et autres spécialistes de suivre une formation de base reconnue par la BLV, destinée à les qualifier pour mener à bien des projets de recherche et de gestion impliquant des captures d'animaux sauvages.

Informations complémentaires et inscription



Archive

Quels sont les réels avantages des nasses pour lutter contre les écrevisses invasives?


31.03.2021

Combien d’écrevisses peut-on attraper à l’aide de nasses, et quel est l’impact de cette méthode sur la taille de la population? Cette question a été examinée par un groupe de recherche en Angleterre. En asséchant un tronçon de cours d’eau et en y collectant les écrevisses existantes, la densité de population réelle des écrevisses signal dans un tronçon de rivière a pu être déterminée.

Article complet (PDF)



Résolution de «l’Association internationale d’astacologie» (IAA)


22.03.2020

Une résolution a été prise lors de la dernière conférence de l’IAA à Gotland en Suède. Elle souligne l’urgence d’une action immédiate et présente les stratégies appropriées pour protéger les espèces indigènes.

La résolution n’est pas un tigre en papier. Elle a conduit au rejet de l’autorisation d’exploiter les ressources d’écrevisses invasives en Angleterre, au Pays de Galles, au Danemark et en Suède.

Voici un résumé des différents points de la résolution :

1) Les espèces d'écrevisses indigènes sont menacées dans toute leur zone de distribution. Il est urgent d'agir.

2) Les scientifiques ont prouvé qu'il existe des moyens de stimuler et de protéger les espèces d'écrevisses indigènes. Nous devons agir afin que les écrevisses indigènes ne disparaissent pas.

3) La menace provient principalement des espèces d'écrevisses invasives qui présentent également des risques pour la fonctionnalité des écosystèmes aquatiques et leur utilité.

4) En Europe, la transmission de la « peste de l'écrevisse » est une menace majeure. L'introduction et la propagation de l'écrevisse américaine sont les principales raisons de la propagation du fléau de l'écrevisse.

5) L’incessante prolifération d'espèces d'écrevisses exotiques mène à un changement de l’espace vital des écrevisses indigènes, et nous concerne également en tant qu’humains. Après la mise en œuvre réussie de mesures en Grande-Bretagne, en Italie, en Norvège, en Espagne et en Suède, les autorités sont désormais tenues d'utiliser ces méthodes pour prévenir, contrôler et éradiquer les espèces d'écrevisses invasives.

6) Les preuves scientifiques existantes montrent que le contrôle des espèces d'écrevisses invasives par la pêche récréative et professionnelle intensive n'est pas une méthode praticable. Elle a plutôt pour effet de favoriser la propagation et l'accroissement des espèces invasives.

7) Il est important de promouvoir la publicité afin de sensibiliser les intervenants à la nécessité de protéger les écrevisses indigènes et de prévenir la propagation de la peste des écrevisses et des écrevisses exotiques.

Le programme sera complété par diverses excursions et permettra un vif échange d’idées avec des experts venus du monde entier.

Texte original en langue anglaise : Crayfish News 41 (3-4), page 11




Conférence européenne sur les écrevisses 2019 de l’IAA (International Association of Astacology = Association internationale d’astacologie)


15.05.2019

La conférence européenne sur les écrevisses de l’IAA a lieu du 27 au 30 août sur l’ile de Gotland (Suède). Des conférences spécialisées en anglais et de nombreux scientifiques européens, spécialistes des écrevisses, vous invitent à prendre part aux discussions et à échanger.

Inscription et autres infos



Cas de peste de l’écrevisse en Suisse cette année aussi


17.10.2018

Des milliers d’écrevisses à pattes rouges sont mortes dès avril de cette année dans l’Aatalweiher de Neuhaus, commune d’Eschenbach canton de Saint-Gall. Plusieurs écrevisses à pattes rouges ont été trouvées mortes fin septembre dans le cadre d’un stage réalisé par l'Eawag au bord de la Glatt. Un examen d’animaux examinés effectué par le FIWI en a conclu ici que ceux-ci étaient infectés par la peste de l’écrevisse (Aphanomyces astaci).

Dans les deux cas, la manière dont la peste de l’écrevisse est parvenue dans l’Aatalweiher ou la Glatt reste inexpliquée. Les seuls vecteurs responsables entrant en considération sont les hommes, les chiens ou les oiseaux, car la distance avec les cours d’eau à écrevisses américaines atteintes de la peste est trop grande pour que l’agent pathogène ait été introduit par des écrevisses non-indigènes ou des poissons immigrés.

Étant donné que, abstraction faite des poissons, nous ne pouvons pas empêcher non plus les animaux d’eau, comme les castors ; et les oiseaux de se déplacer, les relations publiques sont la seule possibilité qu’il nous reste. Il faut sensibiliser la population vivant sur place et d'autres acteurs au bord des cours d’eau, comme les pêcheurs, les écologistes ou les entreprises de construction pour empêcher la propagation de la peste de l’écrevisse.



Nouveau cas de peste


15.6.2017

Le 13 mai, des écrevisses mortes ont été découvertes pour la première fois dans le Wattbach (canton de Zurich), puis aussi dans l’étang de Steinhausen (canton de Zoug). Les examens pratiqués sur les écrevisses mortes, auprès du Centre pour la médecine des poissons et des animaux sauvages de Berne (Zentrum für Fisch- und Wildtiermedizin (FIWI)) ont révélé que les animaux avaient succombé à la peste de l’écrevisse. La présence d’écrevisses des torrents et d’écrevisses à pattes rouges était très importante pour le canton de Zoug.

Il ne reste qu’à espérer que la peste de l’écrevisse dans les eaux ne doive pas son origine aux écrevisses néozoaires. Dans ce cas-là, une reconstitution de la population, au cas où il y aurait eu des survivantes, ou un repeuplement ne serait plus possible. On ignore encore comment la peste de l’écrevisse a pu atteindre les eaux.

Informations supplémentaires :
Anzeiger Affoltern, 19.05.2017 (allemand)
Anzeiger Affoltern, 06.06.2017 (allemand)



Barrage à écrevisses dans la Lucelle


13.6.2017

Flyer Symposium

La plus grande population d’écrevisses à pattes blanches existante jusqu’alors en Suisse, dans la Lucelle (canton du Jura, Bâle-Campagne et Soleure), a été fauchée par la peste de l’écrevisse (Aphanomyces astaci) en 2013. Jusqu’à présent, aucune écrevisse à pattes blanches n’y a été retrouvée vivante. On ignore encore comment la peste a atteint la Lucelle. Selon certaines hypothèses, elle aurait été introduite par des machines de construction.

Si certaines écrevisses à pattes blanches ont survécu, l’espoir subsiste de voir celles-ci se reproduire et constituer une nouvelle population. Un repeuplement avec des écrevisses à pattes blanches du pool génétique de Lucelle peut être considéré que si l’on ne retrouve plus aucune écrevisse americaine à l’avenir, et si la peste de l’écrevisse ne peut pas être prouvée.

La Lucelle se jette dans la Birse, où vivent des écrevisses signal. Pour ne pas abandonner l’habitat précieux de la Lucelle aux espèces invasives, le canton Bâle-Campagne a construit un barrage à écrevisses avec le soutien professionnel du SCES. L’habitat est ainsi protégé contre la migration non anthropique des écrevisses signal.


Fortes concentrations de pesticides dans les ruisseaux : un risque aussi pour nos écrevisses indigènes


05.04.2017

Flyer Symposium

Dans une étude réalisée sur mandat de l'Office fédéral de l'environnement, les normes de qualité de l'eau ne sont respectées dans aucun des cinq ruisseaux examinés par l’eawag. Les petits cours d'eau sont pollués par une multitude de fongicides, d'herbicides et d'insecticides.

Les écrevisses appartiennent aux arthropodes comme les insectes. C'est pour cette raison que les insecticides sont aussi toxiques pour les écrevisses. Un catalogue de mesures correctrices est actuellement en cours d'élaboration dans le cadre du « Plan d'action visant à la réduction des risques et à l'utilisation durable des produits phytosanitaires ».

Vous trouvez ici un récapitulatif de cette étude ainsi que deux articles détaillés : www.admin.ch


Peste de l'écrevisse en lac de Sempach


20.7.2016

Le vétérinaire cantonal du canton de Lucerne a déclaré le lac zone interdite pour 5 ans.

Communiqués de presse:
www.romandie.com


Recensement des écrevisses dans le canton de Zurich


2016

Sous la direction de Rolf Schatz, la CI en faveur de la pêche durable «Dä Neu Fischer» a collecté des informations sur la présence des écrevisses dans le canton de Zurich. En collaboration avec des associations de protection de la nature et des oiseaux, des exploitants de bassins et des particuliers, 1153 points d’eau ont été analysés entre 2008 et 2014 afin de recenser les écrevisses.

CI en faveur de la pêche durable «Dä Neu Fischer»

Communiqué de presse:
Neue Zürcher Zeitung


Cas de peste de l’écrevisse dans le lac de Mauensee


16 mai 2014

Cette épizootie a frappé l’écrevisse à pattes rouges indigène. La réintroduction de cette espèce recommencera au plus tôt dans cinq ans. Personne ne sait toutefois comment cette peste s’est introduite dans l’eau. Sa première apparition dans le lac de "Mauensee" remonte à 1997, puis elle est survenue en 2011 à quelques kilomètres de là, dans le lac de "Soppensee". Cette zone est désormais considérée comme à risques et il est interdit d’y prendre et d’y lâcher des écrevisses. Les pêcheurs doivent aussi désinfecter leur matériel une fois qu’ils ont pêché.

Communiqués de presse:
Luzerner Zeitung


Mort d'écrevisses à pattes blanches dans la Lucelle


15 Juillet 2013

La peste de l’écrevisse a touché l’une des plus grandes populations d’écrevisses à pattes blanches de Suisse. On ne sait pas vraiment comme cette maladie est apparue, mais il est possible que les accessoires de pêche, les oiseaux aquatiques, mais aussi des engins de construction aient favorisé sa propagation.

Communiqués de presse:
SRF
Blick